La Lune des Pauvres

Création
 ~ 1H - Dès 15 ans
Dossier de présentation

 

 

Résumé

Vrogne et Pinaille, deux hommes, mouvants.
Sur le chemin, ils rencontrent Angela, une irlandaise.
Tous trois se retrouvent face à leur destin.
Entre l’utopie et leur tragédie, le chœur assiste à leur histoire.
Ôtez la mer qu’on voit le sable.

----------------

Ni décors, ni costumes.
Ni fleurs, ni couronnes, nous indique Jean-Pierre Siméon.
Nous l’écoutons, deux plates-formes et un tulle nous amènent dans un abribus, une ville, une place, un parking, un immeuble, une rivière, une route, et pour finir, face à la mer.
Un espace clos, où la machinerie fait apparaître et disparaître les personnages d’une histoire déjà toute tracée.
Entre poésie et ironie, les comédiens plongent dans la langue de Jean-Pierre Siméon. Elle nous embarque dans le récit de trois personnages : Vrogne, Pinaille et Miss O.Mullins.
Des allégories de la pauvreté et de l’espérance, qui deviennent les jouets des dieux.
La Lune des Pauvres, c’est une tragédie baroque où l’antiquité se heurte au présent.
Le chœur, figure emblématique du théâtre ancestral, œuvre pour que l’histoire de ces allégories se joue.
Courant d’air, pour bousculer nos petites préoccupations quotidiennes : Quand on a faim, froid et pas de but, ne serait-ce qu’espérer devient dangereux.

La Lune des pauvres - Jean Pierre Siméon- Les Solitaires Intempestifs - Publié en 2007

 

 

 

Artistes

Texte / Jean-Pierre Siméon
Mise en scène / Étienne Guillot
Interprètes / Otilly Belcour, 
Lucas Blin, Guillaume Cabrera, 
Morgane Deman, Sébastien Poirot

Crédit photo : Tony Salmon